Les variétés et leurs origines

Les variétés de riz. Des couleurs, des formes et des saveurs à l’infini.

Certes le riz est une céréale unique et irremplaçable. Mais on aurait tort de n’en parler qu’au singulier. Car au-delà du riz blanc long ou rond, il en existe une grande diversité de variétés et d’origines.

Montagehome

Deux espèces de riz sont majoritairement produites et consommées dans le monde. D’une part, l’espèce “indica” (thaï ou basmati) très parfumés aux grains longs et étroits. D’autre part l’espèce “japonica” aux grains ronds. Il existe également des espèces plus rares comme le riz rouge, noir ou sauvage.

L’essentiel de la production et de la consommation mondiale se concentre bien sûr en Asie. La première place est occupée par la Chine, suivie de près par l’Inde. Viennent ensuite, l’Indonésie, le Bangladesh, le Viet Nam, la Thaïlande, la Birmanie, les Philippines, le Japon, le Cambodge, le Pakistan, la Corée du Sud, le Népal, le Laos et le Sri Lanka.

Mais le riz est aussi dans les zones chaudes et humides des autres continents : en Amérique (Brésil, Etats-Unis), en Afrique (Nigéria, Egypte, Madagascar) et Europe (Italie, Espagne, Grèce, Portugal, France).

En Italie – premier producteur européen – la riziculture est particulièrement étendue dans la plaine du Pô, mais aussi dans les provinces de Ferrare, Vérone, Mantoue et de la Sardaigne. Les variétés les plus fameuses (Arborio, Vialone nano et Carnaroli) sont particulièrement appréciées pour les préparations de risotto.

En Espagne, les principales régions rizicoles sont Valence, Séville en Andalousie, Murcia, l’Aragon, la Catalogne et le delta de l’Ebre. Les variétés les plus réputées sont le Bomba, le Bahia, le Senia, mais aussi le Gleva le Montsianell ou le Tebre. Chacune a inspiré toutes sortes de spécialités culinaires locales et autant de déclinaisons du plat national : la fameuse paella !

En France, l’essentiel de le production rizicole est concentrée en Camargue, dans le delta du Rhône. Plusieurs espèces y sont cultivées. Toutes bénéficient de l’appellation l’indication géographique protégée (IGP) “Riz de Camargue“. Récemment, un cultivateur breton a fait le pari de se lancer dans la riziculture : le résultat semble prometteur !

Comme le thé ou le café, chaque riz développe des spécificités aromatiques selon l’environnement où il est cultivé. La terre qui le nourrit, l’eau qui l’abreuve, l’ensoleillement dont il bénéficie, la semence dont il est issu lui confèrent un parfum et une texture unique. Autant de saveurs à explorer !